Lorsque l’on est locataire, une grande question revient souvent : pour faire des économies, doit-on devenir propriétaire ? Autrement dit, est-il plus rentable d’acheter ou louer, et au bout de combien de temps un investissement est-il rentabilisé ?

Des taux bas qui rendent les prêts immobiliers plus intéressants

Bien évidemment, acquérir un bien immobilier ne se fait pas d’un claquement de doigts. Plusieurs démarches sont nécessaires, et la contraction d’un crédit pour financer son achat en est souvent une. De même, faire appel à un courtier en prêts immobiliers pour comparer les taux et les assurances peut être largement utile et rentabilisé. En effet, bien que les taux d’intérêt soient globalement, un courtier vous permettra de trouver l’offre la plus intéressante selon votre situation, soit acheter ou louer, afin de vous permettre d’économiser le plus possible. Ce dernier se chargera d’effectuer un comparatif de toutes les offres sur le marché, et de vous orienter vers la plus avantageuse pour vous. Ainsi, bien qu’acheter signifie faire un crédit, celui-ci peut être avantageux et réalisé avec un taux relativement bas.

Louer en zone tendue, une solution à privilégier ?

En zone tendue, c’est-à-dire là où la demande est pressante et plus importante que l’offre (généralement dans les centres urbains), les prix à l’achat au m2 peuvent monter très haut, bien au-dessus des moyennes dans d’autres villes, voire d’autres quartier. Alors, rester locataire peut sembler plus avantageux, au vu des moyens financiers à mettre en oeuvre pour prétendre à la propriété. Mais il ne faut pas se fier aux apparences : dans ces zones, les loyers sont, eux aussi, bien souvent très élevés. De fait, mieux vaut investir sur du long terme en plaçant son argent dans un bien immobilier, plutôt que payer un loyer très élevé, qui ne vous permet pas d’acquérir un bien.

Prendre en compte la situation personnelle et financière

Si vous êtes jeune et célibataire, acheter un logement est bien souvent plus compliqué. Dans ce cas, rester locataire peut être plus avantageux que d’acheter, et vous évitera surtout de contracter un crédit et ainsi d’avoir à assumer une charge mensuelle incompressible. Mieux vaut parfois attendre quelques années et prétendre à la propriété en étant en couple, ou en ayant une situation professionnelle stable (CDI, etc.). De même, la localisation est elle aussi à prendre en compte : dans certaines zones rurales, acheter un bien sera rentable au bout de 2 ans, dans des grandes villes, cette durée peut augmenter. A Paris, elle frôle, même les 10 ans !

Entre acheter ou louer, cette décision dépend du montant de votre loyer, du nombre de personnes dans votre foyer, du nombre de personnes à contracter le crédit immobilier, etc. L’idéal est de réaliser un calcul en prenant en compte les charges mensuelles liées à la location (loyer, charges, etc.) et de comparer sur une année avec celles à assumer en cas d’acquisition (remboursement du prêt, assurance, charges de copropriété, etc.). Enfin, n’oubliez pas d’inclure dans votre calcul les impôts (taxe d’habitation, taxe foncière), les aides de l’Etat pour le logement ou d’accession au crédit (APL, etc.) et les éventuels travaux à votre charge.

Pour toute demande d’information, nous vous proposons de contacter l’agence Avisofi la plus proche de chez vous, en cliquant sur la carte des agences de courtiers en prêts immobiliers.