Lors d’un achat immobilier, le notaire du vendeur est généralement désigné pour effectuer la transaction. Voici quelques avantages qui expliquent pourquoi l’acheteur doit avoir son notaire. 

L’acheteur doit avoir son notaire pour défendre ses intérêts 

Entre la signature du compromis de vente et celle de l’acte authentique, il y a une période d’attente assez délicate. Elle permet à l’acquéreur de finaliser son financement, et d’aborder en profondeur divers sujets qui méritent précision. Par exemple, le notaire pourra faire des propositions de modifications afin d’éclaircir certains points concernant la définition du bien, ou s’assurer de la présence de toutes les clauses suspensives nécessaires concernant les incertitudes qui peuvent encore exister sur quelques détails.

Beaucoup de gens l’ignorent, mais les différentes parties de la transaction peuvent se faire représenter par le notaire de leur choix.

Les notaires assurent la légalité de la transaction, et informent les parties sur les différents points traités dans cet acte. Le notaire du vendeur se charge de gérer la transaction, en défendant les intérêts du propriétaire en question. Bien que certaines ventes se déroulent sans le moindre accroc, il peut souvent s’avérer utile d’avoir quelqu’un pour vous conseiller et défendre au mieux vos intérêts. Il est donc préférable de faire intervenir son propre notaire.

L’acheteur doit avoir son notaire sans aucun frais supplémentaires

En ce qui concerne les frais, c’est l’acquéreur qui s’en acquitte – représentant, pour de l’ancien, 7 à 9 % du prix du bien acheté. Lorsque deux notaires sont présents, il est courant de penser que cela va engendrer double frais par leurs deux interventions. Mais il n’en est rien, puisque à la signature, ils se partagent les émoluments. Cela ne vous coûtera pas plus cher, alors profitez-en !