Après « Acheter un bien à deux quand on est mariés » (disponible ici et ici), Avisofi vous propose une nouvelle série d’articles, traitant cette fois de l’investissement immobilier, et des différentes possibilités s’offrant à vous.

Différentes solutions s’offrent à ceux souhaitant investir dans l’immobilier, plus ou moins simples. Dans ce premier article, il est question des investissements les plus simples à réaliser, s’adressant principalement à ceux qui n’ont jamais osé se lancer dans cette aventure, ou aux néophytes en la matière.

1. Devenir propriétaire de sa résidence principale

Le B-A-BA pour investir dans l’immobilier : acheter son propre logement. Bien sûr, cela représente un nombre intéressant d’avantages fiscaux. Attention toutefois à rester vigilant ! En effet, cette solution n’est pas l’idéal pour tout le monde. Si vous êtes susceptible de déménager fréquemment, que cela soit pour des raisons familiales ou professionnelles, mieux vaut éviter. De plus, cela devient vraiment rentable à partir d’un certain nombre d’années, variable en fonction du secteur où vous vivez.

2. La location vide classique

Deuxième solution d’investissement la plus courante, l’achat d’un logement ancien, de préférence ancien, pour le mettre en location. Vous percevez ainsi des loyers qui rentabilisent votre investissement au fil du temps. 2016 n’est pas forcément l’année idéale pour ce type d’investissement, du fait des prix élevés par rapport aux loyers, mais il s’agit également d’une période où les taux immobiliers sont très bas. Ne perdez pas de vue que contrairement à une assurance-vie, il s’agit de l’un des seuls investissements réalisables à crédit.

3. Louer un parking, un garage ou un box

Si vos fonds sont plus limités, la solution de secours pour investir dans l’immobilier peut être la location d’un parking, d’un box ou d’un garage. De plus, pas besoin de se tracasser avec les différentes préoccupations du propriétaire bailleur. Nécessitant très peu d’entretiens, ces investissements trouveront facilement un locataire, surtout à des emplacements où les lieux de stationnement manquent. Bonus : vous serez exonéré d’impôt sur la plus-value si le montant de la vente ne dépasse pas 15.000 euros.

4. Louer une chambre

Vos enfants sont partis de chez vous ? Vous vivez dans un logement trop grand pour l’usage que vous en faites ? Pourquoi ne pas mettre en location une chambre dans votre habitation principale ? Cette solution peut intéresser beaucoup de monde, et reste particulièrement recherchée par les étudiants cherchant un logement à moindre coût. En plus, en appliquant un loyer raisonnable, vous n’aurez aucun impôt à payer sur ces revenus.