Suite au décès de l’avocat Olivier Metzner, l’île bretonne de Boëdic, dont il était le propriétaire, est actuellement mise en vente pour près de sept millions d’euros.

Le marché des îles privées est aujourd’hui une niche dans le secteur immobilier, et du fait du nombre de clients limité, très peu de transactions sont réalisées chaque année. Le prix d’une telle propriété peut varier énormément, dans une fourchette allant de 250 000 à plusieurs millions d’euros. Besoin d’un courtier pour le prêt immobilier de votre île déserte ? là toute de suite, je n’ai pas de références à vous proposer, mais nous étudierons votre dossier avec attention.

Dans tous les cas, voici quelques facteurs qui peuvent expliquer la variation des prix de ces propriétés insolites.

La localisation, d’une part, est très importante. Malgré des airs de carte postale, une île située dans une zone instable, tant d’un point de vue politique qu’au niveau des risques naturels, comme les Caraïbes ou le Pacifique sud, sera moins onéreuse que dans des pays comme le Canada ou la France, plus tranquilles. Les infrastructures viennent rajouter de la valeur à la propriété, et dans le cas d’une île n’en disposant pas, les travaux pour faire installer l’électricité, l’eau potable, etc. peuvent revenir très cher. Il faut aussi prendre en compte l’accessibilité, le temps d’accès à des commerces ou à des services essentiels comme les hôpitaux, ainsi que les moyens de transport utilisables pour rejoindre l’île.

Enfin, de nombreuses contraintes légales peuvent également intervenir, comme la loi littorale, et la présence d’une habitation historique sur l’île en imposera encore davantage.