Le mois de juin a marqué le retour des crédits immobiliers à taux très bas, inférieurs à 1% Cette tendance pourrait-elle continuer en juillet et en août, pour atteindre des records semblables à ceux de septembre 2016 ?

Des taux d’emprunt exceptionnellement bas

On ne les avait pas vus sur le marché depuis longtemps : les crédits immobiliers à taux très bas, à savoir avoisinant les 1%, ont pourtant fait leur réapparition en juin dernier, après une baisse successive depuis deux mois. Qui plus est, il s’agit de crédits accordés sur des périodes qui ne sont pas significativement longues : certains le sont dès 20 ans, voire même 15 ans pour un taux qui est sous la barre des 1%. De fait, certains experts et analystes s’attendent à observer une situation semblable à celle connue aux alentours de la rentrée 2016, où les prêts avaient atteint des taux remarquablement bas. Certains emprunteurs peuvent même prétendre à un taux à moins de 1% sur 15 ans, soit un taux inférieur à celui  de l’inflation.

0,80% pour un prêt sur 15 ans

Avisofi a obtenu en Juillet 2018 un taux de 0,80% sur 180 mois. Certes, les records d’il y a deux ans ne sont pas encore battus ni même atteints, mais la tendance semble aller dans le sens. En cause notamment, une modification du taux des obligations du Trésor français, qui a chuté le mois dernier. Du côté des banques, cette politique de taux bas tente de compenser la hausse des prix de l’immobilier dans de nombreuses régions et de rassurer les futurs acquéreurs.

Une hausse des prix de l’immobilier difficile à compenser

Car en effet, cette baisse des prix des emprunts peut sembler être une bonne nouvelle pour les futurs acquéreurs, mais il faut mettre ces chiffres en perspective avec ceux des prix de l’immobilier, qui, nous vous en parlions ici, ont atteint des sommets dans certaines grandes villes comme Bordeaux, où le m2 a explosé en quelques mois. De fait, en un an, la moyenne des prix des logements neufs et anciens à vendre a connu une augmentation de 3,4%, avec une augmentation plus marquée dans l’ancien. Ainsi, malgré des taux d’emprunt très bas, ceci pourrait ne pas suffire à relancer les acquisitions immobilières, en particulier dans les zones urbaines tendues, et pour les classes les plus populaires, qui peinent déjà à investir.

Pour toute demande d’information, nous vous proposons de contacter l’agence Avisofi la plus proche de chez vous, en cliquant sur la carte des agences de courtiers en prêts immobiliers.