Depuis quelques années, l’ère du digital s’installe dans les foyers et la signature électronique se généralise pour diverses souscriptions, notamment pour les assurances. Face au déploiement rapide de cette technologie, s’adapter pour mieux rester dans la course est un véritable challenge pour les banques et les courtiers. Avisofi vous présente comment ces échanges facilitent votre prochaine acquisition.

Comment les courtiers transmettent les dossiers aux banques partenaires ?

Les cyber-consommateurs sont de plus en plus nombreux, ils regardent sur internet en premier lieu pour diverses motivations, mais surtout pour faire de réelles économies. Ils cherchent des prix attractifs, à faire jouer la concurrence, lire des avis partagés…Il est donc nécessaire de cibler, personnaliser et impliquer les clients tout au long de leurs parcours d’achats, en soignant la qualité de la relation client.

Les courtiers ont une position charnière entre les emprunteurs et les banques :

  • Les courtiers recueillent l’ensemble des pièces justificatives pour faciliter l’instruction d’un dossier de prêt
  • Ce dossier est transmis au banques partenaires par voie postale mais de plus en plus par voie numérique
  • Les banques transmettent leur offre par e-mail
  • L’emprunteur fait le choix sur recommandation du courtier de l’offre la plus adaptée. Il signe la convention de prêt lors d’un entretien, et de plus en ligne grâce à la signature électronique.

Bien que les banques soient encore timides pour mettre en place la souscription en ligne sur des prêts immobiliers, le fait de moderniser cette étape cruciale dans l’acquisition d’un bien est favorable, c’est un enjeu de satisfaction des clients, car la digitalisation permet de gagner en rapidité et en efficacité.

La digitalisation des échanges offre un gain de temps mais ne semble pas remplacer le contact indispensable avec le courtier. Le nombre d’agences présentes qui assurent ce service de proximité augmentent. Elles sont très recherchées et appréciées par les accédants à la propriété.

Pourquoi les banquiers et courtiers ont intérêt à proposer la signature électronique ?

Sur 65 millions de français, 55 millions utilisent internet. Cette démocratisation et une meilleure sécurisation des données ont changé les comportements des consommateurs. Les offres sont grandissantes, les informations sont nombreuses, les clients sont plus exigeants, donc les processus d’achats ont évolué.

Cette conversion vers les échanges électroniques devient incontournable. De nouvelles législations sont entrées en vigueur pour donner une reconnaissance et une valeur juridique à la signature électronique, officialisée en 2000 par la loi n° 2000-230. Les organismes doivent respecter certaines conditions pour qu’elle ne soit pas caduque. La digitalisation apporte un nouvel enjeu de satisfaction, qui est favorable à notre métier.  

Pour toute demande d’information, nous vous proposons de contacter l’agence Avisofi la plus proche de chez vous, en cliquant sur la carte des agences de courtiers en prêts immobiliers.