Sera-t-il bientôt possible d’acheter un bien immobilier en bitcoin ? Bien qu’il soit déjà possible d’emprunter dans cette monnaie née sur Internet, il ne s’agit pas encore d’une pratique courante.

Avec une valeur ayant progressé de 165 % au cours de l’année 2016, le bitcoin affole les places financières du monde entier depuis début 2017. Ayant franchi le plafond des 1 000 dollars mercredi dernier, il s’est effondré dans les vingt-quatre heures qui ont suivi de plus de 20 %, avant de se restabiliser. Sera-t-il un jour possible d’emprunter en bitcoin pour acquérir un bien immobilier ?

Une crypto-monnaie, née sur Internet

Apparu en 2009, le bitcoin est une monnaie née sur Internet et fonctionnant en peer-to-peer. Toutes les transactions effectuées avec cette monnaie sont vérifiées par le biais du « blockchain », un registre public infalsifiable. Cette crypto-monnaie voit son prix varier en fonction de l’offre et de la demande, sur des places de marché spécialisées.

Quel usage à l’heure actuelle ?

A l’heure actuelle, les échanges en bitcoin se font essentiellement dans un but de spéculation. Toutefois, la monnaie a attiré le regard des acteurs du monde de la finance et du commerce pour d’autres raisons. De plus en plus de sites marchands autorisent les paiements en bitcoin. En outre, dans plusieurs pays, il s’agit d’un moyen répandu pour effectuer des transferts d’argent entre particuliers. Ainsi, il existe déjà des cartes de paiement en bitcoin, qui tendent à se répandre. On peut donc constater une normalisation progressive de la crypto-monnaie.

Il est d’ores et déjà possible d’effectuer des emprunts en bitcoin, sur des plate-formes en ligne dédiées à cet usage. Encore une fois, il s’agit de transactions peer-to-peer. Les emprunteurs ont la liberté de choisir les termes de financement pour ces dernières. Bien sûr, afin de limiter les risques, des systèmes ont été mis en place afin de juger de la fiabilité des emprunteurs, leur attribuant des notes. Ainsi, il n’est pas exclu que le prêt en bitcoin se normalise à moyen terme, dans la foulée des plate-formes de prêt sans banque.

La technologie du blockchain s’inscrit dans cette volonté nouvelle d’éliminer les intermédiaires tiers de confiance, comme les banques. Il nous paraît donc important de suivre le développement de ce nouveau type de transaction, qui pourrait prochainement révolutionner les échanges commerciaux à différentes échelles.