Après l’apparition de taux négatifs au Danemark et en Belgique, cela se produira-t-il chez nous ? Emprunter à taux négatif en France, un rêve bientôt réalisable ? Avisofi vous répond.

Nous vous avions déjà parlé l’année dernière des taux négatifs qui commençaient à apparaître au Danemark. Le phénomène s’étend maintenant aux banques belges. Pour rappel, si les banques peuvent se permettre de faire de tels cadeaux à leurs clients, c’est en raison de la chute de l’Euribor (le taux auquel les banques se prêtent des liquidités). Les banques bénéficient de solutions tellement favorables qu’elles peuvent les répercuter en partie sur leur clientèle ayant opté pour des crédits à taux variables.

Peut-on rêver de voir un jour la même chose se produire en France ?

En réalité, probablement pas, car pour l’instant seuls certains clients ayant contracté des prêts à taux variables ont l’agréable surprise de découvrir que leur banque leur paie des intérêts. Or, ce type de crédits a pratiquement disparu du paysage bancaire français, ne représentant plus qu’un peu moins de 10 % des prêts existants.

Serait-il possible que les prêts à taux fixes puissent être également concernés ?

Sans se baser sur les mêmes mécanismes, il n’est pas impossible qu’un jour la Banque Centrale Européenne (BCE) mette en place des dispositions qui permettraient aux établissements bancaires de faire bénéficier à leur clientèle de prêts à taux négatifs fixes. En effet, d’ici le mois de juin, cette dernière devrait permettre aux banques d’emprunter à un taux négatif (- 0,4 %), sur une période allant de 3 à 4 ans. Ainsi, il serait techniquement possible pour les banques de proposer des crédits immobiliers à taux négatifs.

Super ! Je signe où ?

Ne nous précipitons pas ! Même si la chose est théoriquement possible, rien ne dit qu’elle sera appliquée dans les faits. Car si nous résumons la situation, nous nous retrouverions avec des prêts immobiliers extrêmement attractifs, qui auraient pour effet d’attirer en masse, et de lancer sur le marché une forte demande de logements. Par conséquent, les prix augmenteraient encore et encore… et nous risquerions de créer une nouvelle bulle immobilière. Et tout le monde se souvient des conséquences de la dernière…

Il y a donc fort à parier que la France ne connaisse pas cette vague de taux négatifs avant un bon moment, si elle la connaît un jour. Mais ne vous en faites pas : dans le cas contraire, vous en serez les premiers informés, grâce à vos experts Avisofi !