En amont des Journées de l’économie de 2015, la Banque de France a lancé une étude TNS Sofres portant sur la perception qu’ont les Français de l’économie. Voici ce qu’il faut en retenir.

1. La majorité des Français s’intéressent à l’économie.

Sur les 970 personnes sondées, on totalise 58 % de réponses positives concernant l’intérêt pour l’économie. Cela représente tout de même 3 % de moins qu’en 2014.

2. Par contre, ils pensent ne pas y connaître grand-chose.

En effet, seuls 14 % des sondés estiment avoir des connaissances élevées en matière d’économie. La majorité des gens pensent au mieux avoir un niveau moyen. Et leur opinion sur le niveau de connaissance en économie des Français en général est encore pire : 45 % des personnes ayant participé au sondage estiment ce niveau comme étant faible…

3. Quasiment tous les Français sont pour l’enseignement obligatoire de l’économie au lycée.

… Cela explique probablement les 90 % des personnes qui ont répondu au sondage favorables à une instauration de l’enseignement obligatoire de l’économie au lycée !

4. La majorité des Français pensent que les prix ont augmenté plus que ce n’est le cas depuis un an.

71 % du panel de sondés pensent effectivement que les prix ont augmenté en France depuis un an, mais seuls 16 % tombent juste sur cette augmentation (moins de 1%). Les autres perçoivent cette augmentation plus haute qu’elle ne l’est réellement, et 7 % pensent même que les prix ont diminué.

5. Les banquiers et les élus politiques ne sont pas considérés comme des sources sûres.

Alors que 31 % des personnes sondées citent la presse économique en tant que source de confiance pour s’informer sur les sujets économiques en général, et 30 % les économistes, seuls 5 % font d’abord confiance à leur banquier, et 2 % aux élus ! Cela peut s’expliquer par le fait que ces deux catégories ne partagent pas nécessairement les mêmes préoccupations que le Français moyen. Ainsi, pour vous aider face à votre banquier, n’hésitez pas à demander de l’aide à une personne qui a les mêmes objectifs que vous : votre courtier !

Et vous, comment estimez-vous votre niveau en économie ? Etes-vous d’accord avec les résultats de cette enquête ?