Le terme OBO nous vient d’Angleterre et signifie : Owner Buy-Out, que l’on peut traduire en français par : acheter soi-même. Avisofi vous apporte quelques informations sur ce dispositif d’achat d’un bien immobilier.

 

Mais qu’est-ce concrètement que l’OBO ?

 

L’ OBO est une opération immobilière qui permet à un propriétaire de racheter ses biens à des fins professionnelles ou en cas de transmission de patrimoine.

Quelques explications s’imposent : le propriétaire va vendre son bien à son entreprise ou à ses enfants (ou autres héritiers), par l’intermédiaire de la création d’une Société civile immobilière (SCI). La SCI va souscrire un crédit immobilier pour acquérir l’habitation, en général à hauteur du prix estimé du bien. Elle louera ensuite ce bien à un tiers pour honorer le remboursement des mensualités du prêt.

 

Quels sont les avantages de l’OBO ?

 

Cette opération immobilière permet tout d’abord de faire passer ses biens privés de son vivant à ses enfants. Cela leur évitera par la suite des frais supplémentaires de succession et limitera les risques fiscaux. C’est donc une excellente alternative à prendre en compte pour préparer la transmission de votre patrimoine.

Dans le même temps, l’OBO permet à la SCI d’obtenir des liquidités pour investir dans d’autres projets immobiliers et ainsi optimiser son patrimoine. La société immobilière peut aussi bien investir sur le parc immobilier des particuliers que sur celui des locaux professionnels, élargissant ainsi à nouveau son capital.

Ensuite, l’OBO immobilier est un bon moyen lorsque l’on possède un patrimoine important, et éviter d’être soumis à l’impôt sur la fortune immobilière (IFI). Mis en application au 1er janvier 2018, cet impôt remplace l’ISF (impôt de solidarité sur la fortune), mais ne concerne que le patrimoine immobilier, alors que son ancêtre prenait en compte toutes les possessions de voitures ou bateaux de luxe, les placements boursiers ou encore les objets d’art.

 

L’OBO est encadré par la loi 

 

Comme toute opération financière, ce type de transaction parfaitement légale, est encadré par la loi. De la même manière que n’importe laquelle des entreprises françaises, la SCI doit pouvoir justifier de son fonctionnement en fournissant des preuves de comptabilité ou ses comptes rendus d’assemblée générale, par exemple.

De plus, pour ne pas être soumis à l’IFI, la loi prévoit un seuil à ne pas atteindre. Il est à ce jour d’un montant de 1,3 millions d’euros. Toutes les fortunes immobilières égales ou supérieures à ce montant devront s’acquitter de cette taxe.

 

En conclusion

 

l’OBO est une transaction immobilière que vous pouvez envisager pour transmettre votre maison (ou autres biens d’habitations secondaires) de votre vivant, et maîtriser les risques fiscaux liés à un patrimoine immobilier important.

Pour toute demande d’information, nous vous proposons de contacter l’agence Avisofi la plus proche de chez vous, en cliquant sur la carte des agences de courtiers en prêts immobiliers.