Au moment de souscrire votre prêt immobilier, vous en avez négocié le taux, la durée et la mensualité. Votre banquier vous a ensuite remis un tableau d’amortissement qui fixe l’échéancier de remboursement. Pour autant, si vous avez une rentrée d’argent imprévue, rien ne vous empêche de solder votre crédit par anticipation. Tout ce qu’il vous faut savoir sur le remboursement d’un prêt immobilier.

 

La feuille de route du remboursement du prêt immobilier : le tableau d’amortissement

Dans le cadre d’un prêt immobilier consenti à un taux fixe, vous vous verrez remettre un document clé : le tableau d’amortissement. Celui-ci récapitule chacune de vos mensualités sur la durée totale de remboursement du crédit, et surtout la ventilation entre le paiement des intérêts et le remboursement du capital restant dû. 

En examinant de plus près votre tableau d’amortissement, vous découvrirez que le paiement des intérêts est dégressif au fur et à mesure des années, c’est pourquoi on parle d’amortissement dégressif. En y rapportant le Taux Effectif Global (TEG) de votre prêt immobilier, vous serez ainsi en mesure de déterminer le montant total de ce dernier. 

Pourquoi le tableau d’amortissement est-il essentiel ? Tout simplement pour optimiser le coût de votre crédit immobilier. Vous pouvez ainsi vous interroger sur la pertinence d’effectuer ou non un rachat ou un remboursement par anticipation, ou de renégocier le taux. De la même manière, si vous décidez de revend