La France a emprunté pour la première fois à des taux négatif en juillet 2019. Une situation qui existe depuis plusieurs années en Allemagne, où les emprunteurs se voient proposer des taux d’intérêt en-dessous de zéro. Comment fonctionne le taux négatif et pourrait-il impacter le crédit immobilier des Français ? Réponses.

 

La France a pour la première fois de son histoire emprunter à taux négatif

Le 4 juillet 2019, la France a négocié pour la première fois de son histoire des obligations à un taux négatif, lequel a chuté jusqu’à -0.010%. En clair, des fonds sont prêts à perdre un peu d’argent en prêtant à la France. Pourquoi ? Tout simplement parce que le contexte économique, marqué par la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, fait craindre une récession, voire une crise financière à brève échéance.

Emprunter à un taux négatif dans des obligations d’États jugés sûrs permet de garantir le capital. En outre, les investisseurs espèrent réaliser une plus-value si les taux d’intérêt baissent encore.

Avant la crise financière de 2008, les taux négatifs étaient rarissimes en Europe. Le premier pays à franchir le cap a été la Suisse en 2015, suivie par l’Allemagne en octobre 2016. Dans ce dernier pays, les particuliers eux aus